Jardin Japonais

Mon Jardin Japonais !

kyoto imperial palace-gonaitei garden
Jardin Gonaitei Palais Impérial de Kyôto Japon

 

Mon premier restaurant chinois à l’âge de 10 ans, mes premiers achats de céramiques «made in China», mes premiers épisodes de la série «Kung Fu» et son approche de la sagesse au travers de la méditation sereine, ou plus communément reconnu, la saga Star Wars et la récupération faite du culte du Samouraï et de leurs sabres… et surtout, ma première découverte de ce que je croyais être à l’époque un jardin japonais. J’avais 23 ans.

Et quelle claque ! J’étais en extase devant une succession de bassins, où « flottaient » gracieusement de magnifiques carpes koi. Des lanternes de granit donnaient le ton, enrichi par la présence non moins forte de bonsaï de jardin (en réalité, le terme exact est niwaki – en japonais, cela signifie « arbre du jardin » – mais nous verrons cela dans un prochain article), et la présence de gravier et de roches en lieu et place de nos pelouses traditionnelles.

J’avais trouvé ce qui depuis si longtemps faisait grâce à mes yeux sans même le savoir : le Japon. Ce Japon qui allait devenir MA référence sur bien des sujets. Et bien évidemment, c’est essentiellement autour du jardin que cette fascination allait le plus s’exprimer.
Le terme «grâce» mentionné quelques lignes auparavant est d’ailleurs loin d’être employé à mauvais escient. Si, pour cet avant-propos, je devais qualifier rapidement ce que peut être un jardin japonais, je dirai que Grâce (justement), Équilibre, Raffinement, Délicatesse, Sobriété, Harmonie et Apaisement pourraient être les facteurs communs à ce qui fait qu’un jardin devient japonais ou pas… où comme je préfère à le dire, ce qui fait qu’un jardin prend une couleur nipponne.

Adachi garden
Jardin du Musée Adachi Préfecture de Shimane Japon classé depuis 9 années consécutives comme étant le plus beau jardin du Japon

Car ne nous y trompons pas, je reste très modeste quant à mes capacités à réaliser un jardin japonais. Pour être plus exact, je préfère dire que «je fais du jardin D’INSPIRATION japonaise» et non du jardin japonais.
Je ne suis qu’au bord du chemin qu’empruntent toutes celles et tous ceux, qui un jour, tombent sous le charme de la création paysagère japonaise. Plus encore, je ne peux prétendre maîtriser ce que les Maîtres Paysagistes du pays du soleil levant ont acquis depuis tant de générations.

Pourtant, je ne peux nier le fait que mon vécu de « jardinier » m’a largement fait progresser sur ce domaine qu’est le jardin japonais (ou d’inspiration japonaise). Depuis cette fameuse claque, l’expérience acquise m’a permis d’être là ou j’en suis actuellement. À savoir ce petit bout de terrain d’environ 100 mètres carrés d’une maison dite 1930 en métropole lilloise, et que je dédie entièrement à la création d’un petit coin de Japon. Du moins, et à mon très humble avis, ce que mes yeux pourraient percevoir comme pouvant être un petit coin de Japon.

001-Jardin LM AVANT - Aout 2006-SMALL
Août 2006
002-Jardin LM ACTUEL - Juillet 2014-SMALL
Juillet 2014 : le travail n’est pas fini !

Ainsi, le but de ces pages sera de partager en toute humilité mes connaissances sur le sujet et, je l’espère sincèrement, de tenter d’éveiller chez certaines et certains une curiosité à l’égard de ces jardins qui me tiennent tant à cœur.
Au fur et à mesure des articles, divers sujets seront abordés, comme par exemple les éléments qui constituent le jardin japonais, les végétaux pouvant entrer dans sa composition, ce qu’est vraiment le jardin japonais, loin du stéréotype couramment répandu… et bien d’autres choses encore.

Les jardins, tout comme le jardinier qui les conçoit, les réalise, les entretient et les fait vivre, peuvent être comparés à l’existence humaine : ils naissent, grandissent, évoluent, s’enrichissent par leurs vécus respectifs… mais ne s’achèvent réellement jamais. Encore aujourd’hui, j’apprends et suis en perpétuel apprentissage.
Mon jardin évolue, change parfois, au même rythme de mes nouvelles connaissances. Je ne fais que débuter un chemin qui a été commencé depuis fort longtemps… par les maîtres jardiniers japonais.

JL

2 réflexions au sujet de « Mon Jardin Japonais ! »

    1. merci pour le commentaire.
      Je reste TRÈS modeste sur ce que je suis parvenu à faire.
      Mon voyage au Japon en 2011 m’a laissé voir tant de merveilles !
      je sais, du moins j’ai la confirmation que ce que je réalise
      est loin d’être au niveau des Maîtres Paysagistes Nippon.
      Comme disait Eric Borja dans le reportage « Des Racines et des Ailes »
      qui lui était en partie dédié, « on rentre modeste ».
      C’est on ne peut plus vrai.
      Néanmoins, je suis heureux de savoir que mon travail trouve
      un regard enthousiaste auprès d’autres personnes.

      ENCORE MERCI

      À + aussi
      JLuc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>