Katrin Rougeventre©

Les terroirs théiers du Lac Tai

Au Jiangsu, l’hiver est froid mais court. Le climat, humide toute l’année, avec des printemps et des étés bien arrosés (pluies de prunes en juin), est propice à la théiculture et possède de fameux terroirs de thé.

IMG_6396 copie
Jardins de thé dans la région du Lac tai

La plupart des jardins de thé se concentrent sur les rares reliefs du sud de la province :

  • Autour de Nanjing, sur les monts encadrant la capitale ;
  • et surtout dans les terroirs de collines tout autour du lac Tai.

Sillonnée par le réseau très dense du Grand Canal, toute cette région, célèbre pour la beauté de ses paysages lacustres, produit quelques fameux crus de thé vert, dont le 碧螺春 Biluochun est probablement l’illustration la plus connue.

Katrin Rougeventre©

Scène lacustre sur le Lac Tai

 Avec près de 2250km2, le lac Tai est le troisième plus grand lac d’eau douce de Chine et l’une des premières destinations touristiques du pays.  Encadré de collines à la végétation luxuriante, il accueille la plupart des jardins de théiers de la province du Jiangsu, depuis au moins la dynastie Tang. Lu Yu, le sage du thé de cette époque, note d’ailleurs dans son Classique du thé que l’eau très minérale des deux sources de la province, l’une à Nanjing et l’autre à Huishan, respectivement « la première et la deuxième sous le ciel » selon ses dires, n’ont pas leurs pareilles pour sublimer les  thés locaux.

IMG_6854 IMG_6886 copie

A Wuxi, « La deuxième source sous le ciel »

Délaissés à partir de la moitié du XIXe siècle, au profit de cultures céréalières ou fruitières beaucoup plus rentables, les théiers furent peu à peu réintroduits au cours des années 1980 et 1990, sur les terroirs traditionnellement « théiers ». Ils s’épanouissent à nouveau tout autour du lac, au milieu de vergers et de champs de colza. Le microclimat maritime, doux toute l’année mais avec quatre saisons bien distinctes et quelque 2 000 heures d’ensoleillement, permet de produire les fleurons du thé chinois, récoltés et façonnés encore à la main pour la plupart, à des prix rivalisant avec ceux du célèbre Puits du dragon. Nous sommes dans l’une des région les plus riches de Chine, tout près de Shanghai, ne l’oublions pas …

IMG_6408 copie   IMG_6409 copieIMG_6410 copieDifférents cultivars caractéristiques des terroirs du Lac Tai

De très grands thés verts et un célèbre thé rouge

Depuis 1979, à quelques dizaines de kilomètres au nord de Shanghai, dans la région de Wuxi, on produit le « Bon thé de Wuxi » ou 无锡好茶 Wuxi Haocha,

C’est un thé vert, élaboré à partir du xicha 5 锡茶5, un cultivar issu de plusieurs Camellia endémiques de la région de Yixing, à feuilles moyennes, très velues. La liqueur d’un vert lumineux développe des fragrances herbacées puissantes.

IMG_6527 copieLa plantation « Le jardin du thé blanc »  BAICHAYUAN

Tout près de Wuxi, entre la rive nord du lac Tai et une boucle du Long fleuve,  sur les collines verdoyantes du mont de l’Etain, se situe l’aire de production traditionnelle du « Bambou vert émeraude du lac Tai » ou 太湖翠竹 Taihu Cuizhu.

IMG_6417Le Bambou vert émeraude du Lac Tai, un des fameux terroirs de cette région chinoise

En réalité, on trouve ce thé vert tout autour du lac Tai. Il se distingue par des feuilles d’un vert lumineux, délicates et aplaties comme des feuilles de bambou – d’où son nom. C’est une création récente des années 1980, élaborée à partir d’un cultivar issu du croisement d’un Grand Blanc 大白茶 Dabaicha de Fuding (au Fujian) et d’un Zhuye 槠叶种 du Hunan.

Il est pur, avec des notes végétales presque sucrées. Son parfum est comme « la brise légère d’un envol d’immortelles » disent les Chinois…

Dans les mêmes jardins, mais cueillis sur des variétés de théiers différentes, on trouve aussi le Anji Baicha 安吉白茶, le Thé blanc de Anji. Contrairement à ce que son nom laisse supposer, ce thé n’est pas blanc, mais bien vert. La variété de Camellia dont il est issu et qui provient de la région de Tianmu, un peu plus au sud, a un défaut de pigmentation dû à une très faible concentration en polyphénols et en chlorophylle. Il en résulte des feuilles  presque « blanches » qui donnent un thé à la liqueur particulièrement pâle mais très parfumée et subtile.

IMG_6342 copie

Camellia du Baicha

De Wuxi, si l’on contourne le lac Tai en direction du sud-ouest, on atteint Yangxian, le comté « que le soleil envie », plus connu aujourd’hui sous le nom de Yixing 宜兴. C’est le pays du précieux Sable violet紫砂zischa que d’habiles potiers façonnent en minuscules et délicates théières. C’est aussi l’aire de production traditionnelle des terroirs des « Bourgeons de neige de Yangxian » 阳羡雪芽 Yangxian Xueya. Réédité depuis 1980 grâce aux notes techniques tirées des archives historiques, ce thé est soit traité en vert, soit oxydé pour donner le fameux thé rouge dont se délectent tous les potiers :  le « Thé rouge de Yangxian » 阳羡红茶 Yangxian Hong Cha.

 IMG_6422 copie
Cueillette de printemps autour du Lac tai

Les feuilles sont travaillées comme pour le thé vert, en fines pointes torsadées. Le Rouge de Yangxian se prépare, vous l’aurez deviné, dans une théière en sable violet. Sa belle liqueur rouge bordeaux enveloppe le palais de sa rondeur et de ses notes gourmandes de chocolat et de noisette.

IMG_6241 copie

Thés verts et thés rouges dans la région de Yixing

Classé parmi les dix plus grands thés de Chine, la star incontestable de la région est le Biluochun, le célèbre Printemps de la Spirale de jade, à la petite feuille frisée et duveteuse. Particulièrement apprécié dans toute la Chine, ce grand thé vert au caractère très « umami », emblématique de la région du Lac Tai, se négocie désormais à prix d’or. Il faut dire qu’il est encore cueilli, trié, et façonné entièrement à la main, au moins pour ce qui concerne les qualités les plus fines…qui sont bien entendu les plus chères aussi.

 Katrin Rougeventre©Le terroirs des Jardins de Biluochun au milieu des Néfliers

Texte de Katrin Rougeventre, pour UNAMI Maison de Thé, auteure de l’Empire du Thé, Éditions Michel de Maule

 

Une réflexion au sujet de « Les terroirs théiers du Lac Tai »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>