brown-betty-teapot-600x424

La théière Brown Betty

Que vous soyez amateur de thé ou non, vous connaissez certainement l’incontournable théière anglaise ronde et brune, considérée par les Anglais, et de nombreux autres buveurs de thé, comme le must en matière de théière. Sa forme arrondie provoque « l’agonie des feuilles » en permettant une meilleure diffusion des arômes, sans amertume ; tandis que sa matière, particulièrement réfractaire, en fait l’accessoire idéal pour l’infusion à haute température.

brown-betty-teapot-600x424

Vous en possédez peut-être une ? Mais savez-vous d’où lui vient son nom de Brown Betty ?

La théière Brown Betty authentique est fabriquée à partir d’une terre argileuse rouge, découverte dans la région de Stoke-on-Trent, en 1695, et remarquable pour sa capacité à retenir la chaleur.  A l’origine, les théières y sont plutôt façonnées sur le modèle des cafetières, c’est-à-dire plus coniques et plus hautes, avec un bec court et droit. Ce n’est qu’à partir du XIXe siècle qu’elles s’arrondissent pour prendre peu à peu l’aspect des modèles d’aujourd’hui. La céramique, brute et rousse des débuts, est remplacée, au milieu du XIXe, par un grès clair recouvert d’une glaçure au fer et au brun de manganese, le fameux vernis Rockingham, mis au point par la Swinton Pottery et qui donne à la théière sa couleur caractéristique : brown (brun) .

Voilà pour le « Brown » de Betty. Mais pourquoi Betty ?

La petite histoire raconte que ces théières rondes avaient la faveur de la cour de la Reine Victoria. Et qu’à l’instar de la reine, la grande majorité des foyers d’Angleterre l’adoptèrent également entre 1837 et 1901. Or, à l’époque Victorienne, le prénom Elizabeth (diminutif « Betty ») était très en vogue et la plupart des grandes maisons avaient à leur service une ou plusieurs domestiques. La préposée à la préparation du thé était si souvent une Betty que la théière devint, naturellement,  la « Betty ».

La Terre violette de Yixing, à l’origine de la Brown Betty ?

En 1658, une promotion pour le thé apparaît pour la première fois en Grande-Bretagne dans le journal The Gazette. Extrêmement cher et considéré comme une boisson exotique, le thé importé par la Compagnie des Indes Orientales s’infuse à Londres dans des théières en argent. Les commandes de thé passant de 20 000 livres en 1687 à 2,5 millions de livres en 1750, l’habitude de boire du thé, réservée d’abord à une élite, se répand peu à peu à toutes les couches de la société. Les accessoires cependant restent chers. Alors, quand la Compagnie découvre que les théières chinoises de Yixing peuvent faire office de lest pour ses cargaisons de thés, le commerce du thé, déjà très lucratif, le devient plus encore : les caisses de thé arrivent désormais avec des quantités de plus en plus importantes de théières et tasses ou bols à thé, en porcelaine et grès rouges. La petite feuille chinoise et tous les ustensiles qui entourent sa préparation vont, en quelques décennies, bouleverser l’histoire socioculturelle de la Grande-Bretagne et y impulser le développement de l’art céramique.

La céramique chinoise, à la fois résistante et délicate, ne ressemble en rien à la faïence grossière manufacturée jusqu’à lors en Grande-Bretagne. Très vite, la production en Terre violette de Yixing devient un symbole de standing et un modèle pour les potiers britanniques qui cherchent à l’imiter. C’est là que se situe l’origine de la Brown Betty teapot, réalisée pour la première fois en 1695, à partir d’un grès rouge de Stroke-on-Trent. La région, réputée pour ses terres argileuses et son charbon, va s’imposer à partir du XVIIe siècle comme la capitale de la céramique du Royaume-Uni, avec notamment de grands céramistes tels Josiah Wedgwood, Thomas Minton et Josiah Spode…

Comment choisir votre Brown Betty ?

L’authentique Brown Betty, toujours très appréciée des Britanniques, est encore fabriquée à Stroke-on-Trent, à la Cauldron ceramics. Installée à Stroke-on-Trent depuis 1920, cette manufacture poursuit la fabrication de la célèbre théière dans le respect des traditions et savoir-faire hérités des Swinton Potteries (les créateurs de la glaçure Rockingham).  Chaque théière est vendue avec une petite carte relatant toute l’histoire de la Brown Betty.

La James Sadler and Sons Ltd est également réputée pour sa production de Brown Betty depuis 1882,  ainsi que la Adderley Ceramics qui en perpétue la fabrication à partir de modèles originaux datant de la deuxième Guerre Mondiale.

Toutes les théières Brown Betty sont estampillées de la marque Cauldron ou Sadler et d’un « made in England ».

Katrin Rougeventre pour UNAMI Maison de Thé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>