Archives par mot-clé : camomille

La camomille romaine

CamomilleRomaine-TF18520Bien qu’elle soit surtout connue pour sa capacité à accentuer les reflets blonds, la camomille n’est pas réservée aux blondes, loin de là ! C’est une plante aux riches vertus, et qui peut se décliner sous de multiples formes (tisane, crème, homéopathie…).

Un nom trompeur

Par le nom générique de camomille, sont en fait désignées diverses plantes. Celle que l’on consomme couramment en sous forme de tisane, en cuisine ou encore dans la cosmétique, est la camomille romaine, une plante herbacée vivace de la famille des Astéracées. Il ne faut pas la confondre avec deux autres plantes médicinales proches,  appelées la « petite camomille » et la « grande » camomille, ou avec la camomille allemande. Une certaine confusion semble en fait régner dans les recherches et références sur la camomille.

En outre, contrairement à ce que son nom laisse entendre, la camomille romaine est originaire de la façade atlantique de l’Europe (Portugal, Espagne, France, Royaume-Uni, Irlande) et d’Afrique du Nord (Maroc, Algérie). Elle a ensuite été introduite en Europe centrale et de l’est, en Australie et Nouvelle-Zélande, ainsi que dans certaines régions de l’Amérique du Nord. En France, c’est l’Anjou qui fournit plus de 90% de la production de camomille romaine.

De nombreux usages, sous des formes variées

La camomille a une durée de vie courte, fleurit de juillet à septembre, et peut avoir jusqu’à 30 centimètres de hauteur. Dans un sol sec sablonneux, elle peut pousser jusqu’à 1000 mètres d’altitude.

Très aromatique, la camomille romaine a de nombreux usages et propriétés (elle est par contre déconseillée aux femmes enceintes). Elle est notamment réputée pour son action dans le traitement symptomatique des troubles digestifs (ballonnements, digestion lente, éructations, flatulences, diarrhée…) et elle donc idéale en infusion en fin de repas. Comme elle favorise également le sommeil, elle sera parfaite pour terminer un repas du soir.

Mais elle peut aussi être appliquée en usage local pour calmer les crevasses, écorchures, piqûres d’insectes… ou pour calmer des yeux irrités ou fatigués. On la préconise aussi sous forme de collutoire ou pastille comme antalgique dans les affections de la cavité buccale ou du pharynx, ou en bain de bouche pour l’hygiène buccale. Enfin, la camomille romaine offre une huile essentielle aux nombreuses propriétés.

Découvrez ici notre camomille romaine à infuser

Avertissement : ces articles sont publiés à titre uniquement informatif et ne peuvent servir de base à une auto-médication. Consultez un professionnel de la santé avant toute utilisation à usage médical d’une des plantes présentées sur ce site.