Archives par mot-clé : fleur de lotus

Sacrée fleur de Lotus, aux riches bénéfices pour la santé

Lotus drapeau de Macao

Le lotus d’Orient (lotus sacré) est une plante aquatique de la famille des Nélumbonacées, et serait originaire du sous-continent indien. Fleur nationale de l’Inde et du Viêt Nam, également représentée sur le drapeau de Macao, le lotus joue un rôle symbolique important dans les religions extrême-orientales et est largement célébré aussi dans la poésie. Sa superbe et très élégante fleur est la seule fleur aquatique à s’épanouir bien au-dessus de l’eau, au bout d’une fine tige. Cette manière de s’élancer avec grâce et légèreté vers le ciel à partir de la boue a fait de la fleur de lotus un symbole de pureté dans le bouddhisme, une image de l’esprit se détachant de la souffrance et des désirs pour aller vers le spirituel et le divin. Les divinités hindouistes et Bouddha sont très souvent représentés assis sur une fleur de lotus, ou tenant une fleur de lotus à la main. La légende dit même que Bouddha était né avec la capacité à marcher et que des fleurs de lotus s’épanouissaient partout où il posait le pied !

Une autre particularité du lotus réside dans le fait que sa graine et sa fleur apparaissent ensemble, la cause et l’effet étant donc simultanés. Ceci a également trouvé des échos dans la de causalité de l’univers, concept majeur de la pensée bouddhique.

Une plante aux multiples vertus et un ingrédient culinaire apprécié

Les fleurs de lotus, dont les couleurs vont du blanc au carmin, sont assez impressionnantes et font généralement de 15 à 30 cm de diamètre. Thermorégulatrices, elles sont capables de générer de la chaleur, afin de maintenir une température oscillant entre 30 °C et 36 °C pendant la période de pollinisation (ceci peut-être afin d’attirer les insectes pollinisateurs). Le fruit du lotus, moins élégant que la fleur, évoque étrangement une pomme de douche, avec ses alvéoles. C’est probablement grâce au péricarpe très dur et étanche qui le recouvre que les graines de lotus, bien protégées, sont d’une exceptionnelle longévité.  Par contre, la fragilité de son rhizome font que la cueillette de la fleur de lotus reste essentiellement manuelle.

Fleur de lotus

Les fleurs, graines, jeunes feuilles, rhizomes et pédoncules du lotus sont tous comestibles et font du lotus un ingrédient populaire dans de nombreux pays d’Asie. D’autant plus que le lotus a de longue date prouvé ses vertus pour la santé. Le rhizome, notamment, est très largement utilisé, et ses propriétés bénéfiques ont été appréciées de longue date. Le rhizome de lotus est en effet riche en fibres, vitamines C et B6, potassium, minéraux, thiamine, riboflavine… et l’extrait de rhizome est utilisé dans la médecine traditionnelle chinoise pour ses vertus anti-diabétiques.

Les graines (akènes) de lotus sont riches en antioxydants. Elles peuvent se manger crues, grillées, séchées et éclatées ; elles peuvent aussi être bouillies et réduites en pâte, pour entrer dans la préparation d’une soupe sucrée ou de nombreux desserts asiatiques comme les daifuku japonais. En Chine, les graines de lotus figurent parmi les ingrédients du riz aux huit trésors et, au Cambodge, des vendeurs ambulants proposent aussi des graines de lotus cuites à l’eau. Dans tous les cas, lorsque l’on consomme de la graine de lotus cuite, il est recommandé d’extraire le germe vert, très amer.

Des tisanes coréennes au lotus

En Corée, on prépare des tisanes à base de lotus, comme le yeonkkotcha (연꽃차) à base de pétales séchés de lotus blanc, et le yeonipcha (연잎차), obtenu à partir des feuilles. Les étamines peuvent également être séchées afin d’obtenir une tisane parfumée, appelée liánhuā cha (蓮花 茶) en chinois, ou pour aromatiser les feuilles de thé au Viêt Nam.

Découvrez les feuilles de Lotus de Corée, produite dans la région d’Hadong, une sélection d’UNAMI, Maison et Salon de Thé.

EmballageFeuillesLotus-TMCL1