Archives par mot-clé : gingembre

Le gingembre aux pouvoirs magiques !

Le gingembre (Zingiber officinale) est une espèce de plantes tropicales herbacées originaire d’Asie, et dont on utilise largement le rhizome dans le monde entier, en cuisine et dans la médecine traditionnelle. Le nom du gingembre serait dérivé du sanscrit shringavera, qui signifie littéralement  » en forme de bois de cerf « . La plante est apparue dans le sud de l’Inde et en Chine ; c’est l’une des premières épices orientales à faire son entrée en Europe, par l’intermédiaire des marchands arabes,  qui le nomment zenj, mot par lequel ils désignaient aussi les habitants de la côte est de l’Afrique, et d’où vient le nom de Zanzibar, où ils allaient le chercher.

gingembre_Unami

Un goût unique et hautement apprécié partout dans le monde

Le rhizome de gingembre est très riche en amidon,  protéines, magnésium… Les jeunes rhizomes sont juteux et charnus, avec un goût très doux, tandis que les rhizomes mûrs sont fibreux, presque secs, avec un goût plus prononcé. Plus vieux encore, ils prennent un goût très fort. Leur saveur particulière a en tous cas largement trouvé sa place dans la cuisine asiatique, sous des formes variées. Le gingembre mariné dans le vinaigre (gari) est utilisé au Japon pour  » rincer  » le palais entre deux sushi. En Inde, le gingembre revient fréquemment, dans différents mélanges d’épices et de sauces. En Chine, il est employé pour masquer les odeurs et saveurs fortes (poissons, fruits de mer, poulet, parfois mouton…). Le gingembre est également très utilisé en Europe, souvent sous forme sèche, au goût très différent, notamment dans les desserts et confiseries (gingembre confit, pain d’épices, bonbons…). N’hésitez donc pas à essayer notre gingembre sec bio, du tonus pur dans votre tasse ou votre assiette !

On ne compte pas les boissons non alcoolisées à base de gingembre, la ginger beer (soda) en Jamaïque, le ginger ale dans les pays anglo-saxons… mais aussi nombre de breuvages à consommer avec plus de modération : au Moyen-Âge, le gingembre servait en Europe à la préparation de l’hypocras, une boisson à base de vin de vigne et d’épices et, encore de nos jours, dans le canton de Genève ou à Jarnac notamment, sont produites des liqueurs de gingembre. Le thé et les infusions ne sont pas en reste, et l’on trouve du thé au gingembre aussi bien dans les zones de culture swahilie, en Afrique, qu’en Corée. Nous vous en proposons également : sur une base de thé noir, de thé vert, de maté, de maté vert, de rooibos en infusion pour affronter l’hiver ou avec des notes plus toniques et ensoleillées. Sans oublier notre mélange ayurvédique à préparer en décoction !

Une plante aux pouvoirs quasi-magiques

Depuis l’Antiquité, le gingembre a été considéré comme une plante magique et aphrodisiaque. On dit ainsi que les Bacchantes composaient des filtres d’amours incluant du gingembre. Le Kâmasûtra évoque également son usage. Cette réputation a perduré au fil des siècles et Madame du Barry en aurait donné à ses amants. Aujourd’hui encore, en Afrique de l’Ouest, le jus pressé et sucré de gingembre est considéré comme ayant des effets aphrodisiaques.

Au XIIIe siècle, la célèbre Sainte Hildegarde déconseillait le gingembre aux personnes en bonne santé, mais le conseillait par contre en cas d’affaiblissement ! Pourtant, des textes indiens remontant aussi loin que l’an 1000 avant notre ère prescrivaient déjà le gingembre pour soigner divers maux, allant de l’asthme aux hémorroïdes. Le gingembre constitue d’ailleurs toujours un favori de la médecine asiatique, qui le propose notamment contre le mal des transports, ou aux femmes enceintes pour combattre les nausées matinales. Il est réputé avoir des propriétés antiémétiques, anti-inflammatoires, d’être un antioxydant efficace, de soulager la nausée postopératoire, et il serait également anti-migraineux. Le gingembre a par ailleurs un effet protecteur sur la muqueuse gastrique et combat les insuffisances biliaire et pancréatique ; il fait baisser les taux de cholestérol, de triglycérides sanguins, d’acides gras… Un véritable champion de la santé donc !

 Avertissement : ces articles sont publiés à titre uniquement informatif et ne peuvent servir de base à une auto-médication. Consultez un professionnel de la santé avant toute utilisation à usage médical d’une des plantes présentées sur ce site.